Une maladie auto-immune



Le lupus est une maladie chronique qui se manifeste le plus souvent par des lésions au niveau de la peau et des douleurs articulaires, mais le lupus peut également atteindre des organes comme le rein, le cœur, le cerveau…

La fréquence de la maladie est de 1 pour 2000 environ et fait du lupus une maladie rare. Sur 10 personnes atteintes de lupus 9 sont des femmes généralement entre 18 et 30 ans.

Il existe plusieurs formes de lupus.

Le Lupus Discoïde



Le lupus discoïde est une maladie de peau chronique. L’éruption siège surtout sur le visage autour du nez et sur les pommettes (en ailes de papillons) avec des lésions qui forment des croûtes et laissent souvent des cicatrices. 

Lorsqu’elles touchent le cuir chevelu, les cheveux tombent à l’endroit des lésions. En général le lupus discoïde n’évolue pas vers un lupus qui touche les organes.

Le Lupus Induit



Parfois le lupus est déclenché par la prise d’un médicament. Il disparaît à l’arrêt du médicament. S’il persiste, c’est qu’il s’agit d’un vrai LED révélé par un médicament.

Le Lupus Erythémateux Disséminé



Le lupus érythémateux disséminé ou LED, connu de longue date, n’a été identifié sous ce nom qu’à la fin du siècle dernier. Longtemps mal combattue, cette maladie est aujourd’hui bien maîtrisée grâce à des traitements appropriés.

Une des particularités du lupus est de se manifester de différentes manières selon les patients. Parmi les plus fréquentes manifestations on trouve : les douleurs articulaires, les érythèmes, les atteintes du rein. Souvent des problèmes sanguins, des inflammations au niveau des poumons ou du coeur. 

Plus rarement des atteintes neurologiques ou de la fièvre. Et presque toujours une fatigue latente ou passagère. Quelques affections cousines sont parfois associées au lupus tels que le syndrome de Raynaud ou la maladie de Gougerot-Soljgren.

Voici notre page Facebook Lupus France